Présentation du thérapeute

Née à Lyon,  j’ai d’abord étudié la Communication,  l’Histoire de l’Art, puis j’ai travaillé dans le  Tourisme et le Voyage. A 25 ans,  j’ai pris  conscience qu’une « maladie » était toujours le résultat d’une  émotion  bloquée, vécue dans le passé et non libérée.  Cela a été un tournant de vie pour me diriger  vers ce qui me touchait profondément depuis toujours : l’Humain, la guérison et la Vie dans toutes ses dimensions.

J’ai  suivi des études en  Science de l’Education à la Faculté de Lyon,  puis une formation de Naturopathe et Hygiéniste de Santé  à l’Institut Rousseau de Paris, où j’ai appris le pouvoir de l’auto-guérison du corps humain si on lui laisse le temps et l’espace de se régénérer. Dans le même temps, je suivais une thérapie séquentielle homéopathique selon la méthode de Jean Elmiger pour me libérer des barrages chimiques, vaccins et maladies infantiles, ainsi qu’un travail personnel  et une formation en Psycho-Généalogie et en Astrologie. L’étude de mon arbre généalogique durant plusieurs années m’a permis de comprendre le fonctionnement des répétitions transgénérationnelles, et l’astrologie m’a donnée des clés pour analyser les fonctionnements humains.

Parallèlement, dix années de Hatha Yoga avec Robert Dumel a Lyon m’ont donné conscience de ma respiration et de mon corps.

J’ai débuté ma Psychothérapie corporelle en Conscience Physiologique avec Françoise Steck à Lyon en 1999  durant 10 ans. Pendant cette décennie, je me suis formée en tant que Thérapeute Psychocorporelle en Conscience Physiologique (certifiée en 2008) et j’ai été Assistante de formation et Assistante de stages d’été plusieurs années auprès de Catherine Bonnafoux, psychologue à Paris Malakoff.

Je suis Thérapeute psychocorporel en séances individuelles depuis 2006.

Depuis toujours, je me suis beaucoup nourrie de lectures  sur la psychologie, la conscience et la spiritualité. Dans le même temps, ma passion pour les voyages et les Arts m’incite constamment  à me rendre sur  des sites anciens et sacrés dans le monde entier pour en ressentir les informations subtiles et provoquer un travail sur les mémoires cellulaires.